On parle de Stalingrad

Ils / elles parlent de Stalingrad (Roman paru aux éditions L’ivre-Book) : 

Au final, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons dont :
– la qualité de la plume d’Emmanuel Delporte et sa capacité à basculer d’une narration à une autre dans un même roman ;
– la pertinence historique du récit. Bien qu’il s’agisse d’une uchronie, on pourrait y croire !
– l’apport spécifique de chaque partie pour servir le thème central autour de Raspoutine et de Baba Yaga.
Je ne peux donc que vous conseiller de découvrir ce premier roman qui est — à mon sens — une belle réussite.

 

Le fanatisme prend toutes les formes qu’elles soient politiques, religieuses, spirituelles… Ce roman explique beaucoup mieux ce fait sans pour autant entrer dans un plaidoyer, un sermon ou autre.

Une lecture récréative qui sait aussi faire réfléchir. […]
Pour résumer, j’adore ce roman, ce mélange très particulier ou normal et paranormal se mélangent pour former un tout homogène, crédible et addictif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.