Bilan 2015

Je ne voudrais pas donner l’impression de tomber dans l’auto satisfaction. Ceux qui me connaissent savent que ça ne me ressemble pas. Mais c’est intéressant de regarder dans le rétro de temps à autres. Surtout pour voir si les démons ne se rapprochent pas trop. Pour rappel, 2014 marquait le début d’une aventure intéressante : mes premières publications. Il convenait de confirmer en 2015. Ce fut chose faite, comme le montrent les chiffres ci-joint qui vont ravir mes actionnaires et me permettre de toucher une belle prime de résultat. (Vous n’y croyez pas j’espère ??)

2015 en chiffres

Mon premier recueil de nouvelles a été publié. (Aux douze coups de minuit, éditions Otherlands) Il a reçu de bons échos, comme en témoigne sa sélection au prix Masterton.

4 de mes nouvelles ont été publiées (3 écrites en 2015 et 1 écrite en 2014). Retrouvez ici la liste de mes publications.

J’ai écrit 10 nouvelles, dont une très longue. Parmi celles-ci, 8 ont été publiées ou le seront en 2016. (j’ai reçu en fait 3 refus, mais 2 textes refusés pour leur AT initial ont été acceptées ailleurs)

J’ai écrit 2 romans, dont l’un sera publié au printemps 2016.

J’ai écrit 58 articles pour ledecapsuleur.com (en incluant celui-ci). Ok, dans le tas, il y a pas mal d’annonces mais il y a aussi des chroniques documentées, dont certaines m’ont pris pas mal de temps. (comme “De naissance d’une nation à Redacted : un essai sur les films de guerre américains”) Certaines de mes chroniques de la réa ont été reprises sur infirmier.com et deux d’entre elles ont dépassé les 10 000 lectures…

Objectifs 2016

2015 m’a secoué, comme la plupart d’entre nous. Je ne pense pas que 2016 sera beaucoup mieux. En fait, ce sera sans doute pire. Mais j’essaye de faire en sorte que ça ne me déprime pas. Je fais partie des privilégiés de notre planète et ce serait honteux de baisser les bras. Deux de mes romans seront publiés, si tout va bien, ainsi que bon nombre de nouvelles. Et j’ai plusieurs projets d’écriture qui vont me demander pas mal de temps. Ce blog risque d’en pâtir…

Remerciements

Je tiens à remercier les éditeurs et les lecteurs qui me lisent et me permettent d’avancer. Un grand merci aux chroniqueurs/chroniqueuses qui partagent leur passion pour les littératures de l’imaginaire et sont bien souvent le seul relai médiatique des écrivains et éditeurs indépendants. Merci aux amis qui croient en moi et qui comprennent que je ne sois pas forcément très disponible. Vous savez que je pense à vous et que je suis là…

Continuez à lire (de tout), continuez à vivre, à rêver, à rire, à aimer, à partager. Je vous souhaite le meilleur.

Je clos ce billet un tantinet nombriliste par une citation du grand Le Clézio :

Écrire, c’est surtout essayer de survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.