01

Ricaneurs effrayés par leur ombre;
Dans la fumée noire des livres qui brûlent.
Au firmament de la folie, de la peur, de l’ignorance.
Mes yeux pleurent mais n’éteignent plus rien.
Le néant et la ruine;
Et le chaos dans toute chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.