imaginaires tonnerre

La première édition du festival des imaginaires de Tonnerre est terminée. Après un premier jour plutôt calme, les visiteurs ont afflué à l’hôtel Dieu, superbe écrin du 13ème siècle classé Monument historique. C’était un plaisir de revoir certains amis et de faire de nouvelles connaissances ! Un grand merci à Rémi Colliot et aux bénévoles de la librairie PLUME & IMAGE, ainsi qu’à Tonnerre Factory, pour leur accueil chaleureux et pour l’organisation.

Sans oublier bien sûr, les lecteurs et lectrices qui sont passé(e)s sur nos stands.

Un merci particulier et ému pour Johanna AlmosLoïc Lendemaine, mes éditeurs chéris de Naoh Editions.

En espérant vous revoir tous dans deux ans, et que ce rendez-vous devienne incontournable. 

Je vous donne rendez-vous dans deux semaines à Ménétrol, aux Aventuriales 2017 ! 

 

rcfalpha

C’est une première pour moi. L’excellent Arnaud Wassmer m’a invité dans son émission sur RCF Alpha, radio Rennaise, pour parler de Stalingrad. J’étais en compagnie du non moins excellent Lionel Davoust qui parlait de son dernier roman, La messagère du ciel (éditions Critic).

https://rcf.fr/culture/lionel-davoust-et-emmanuel-delporte-la-fiction-pour-raconter-lhistoire

Nous avons discuté du rapport entre fiction et histoire. Je profite de cet espace pour compléter ma dernière intervention, puisque j’ai été pris de court par l’horloge : il y a du gris même chez les salauds, oui, mais n’oublions jamais que la Seconde Guerre mondiale fut un absolu dans l’horreur, qui nous a révélé le visage le plus sombre de l’espèce humaine. Cette vérité là est inscrite en lettres de sang sur le livre de notre histoire commune.