2019

Voilà donc une nouvelle année qui s’ouvre, pleine de promesses et de peurs. Il suffit de regarder n’importe quel journal télé, d’ouvrir n’importe quel site d’infos, d’écouter la radio ou de parcourir les réseaux sociaux pour se faire envahir par un sentiment de désastre imminent et d’apocalypse à venir. Comme toujours lorsque la pression se fait trop forte, la solution est simple : prendre du recul (ou s’emparer de l’adage punk qui affirme que la pression, ça ne se subit pas mais ça se boit) et remettre les choses en perspective.

Oui, il y a de quoi avoir peur. Les extrémistes et fondamentalistes de tout crin ont le vent dans les voiles, favorisés par ce climat pessimiste. De nombreuses démocraties souffrent d’une crise identitaire, intellectuelle et politique, et plusieurs régimes ont sombré vers l’extrême droite ou menacent de le faire. L’urgence la plus prégnante concerne le climat, qui subit des bouleversements que personne n’a vraiment pu imaginer ni modéliser.

Mais à l’inverse, jamais l’être humain n’a été aussi éduqué, n’a vécu aussi longtemps et en si bonne santé, n’a eu accès à autant de connaissances et d’espoir. Comme le dit le chercheur, philosophe et écrivain Yuval Noah Harari, qui fut ma découverte majeure de 2018, l’humanité, si l’on regarde de près, a tout de même mis un terme (on ne peut pas résumer une telle phrase en quelques mots, c’est pourquoi je vous invite à lire Homo Deus), aux famines, aux grandes épidémies et à la guerre.

Non, on ne peut pas prédire de quoi l’avenir sera fait. Ni à long terme, ni même en 2019. alors comme toujours, je vous invite à laisser de côté les éléments sur lesquels vous n’avez ni pouvoir ni contrôle, pour vous préoccuper de ce qui compte vraiment : le temps présent. Vos proches. Ceux et celles qui comptent pour vous. Vous-même. Suivez vos rêves et vos envies, écoutez votre voix intérieure, n’attendez pas demain. Il n’est pas trop tard. Ne laissez personne vous dire ce que vous pouvez faire ou ne pas faire. Vos rêves et vos vies vous appartiennent, ce que vous en faites ne dépend que de vous ! Les raisons qu’on se donne de ne pas accomplir ce que l’on veut au fond de soi tiennent le plus souvent à la peur ou aux excuses rassurantes qui en sont les corollaires. Il n’existe en vérité pas de période favorable, ou idéale, pour prendre ce chemin qui vous semble peut-être difficile. Tout se mettra en place dès lors que vous déciderez d’agir, et vous serez surpris des ressources que vous pouvez avoir. Alors n’attendez pas, foncez. 

Si vous traversez un coup de mou oui de déprime, ou si les éléments extérieurs vous imposent une trop forte pression, trouvez du réconfort auprès des grands écrivains ; ils ont les mots pour vous apaiser. Comme l’écrivait Léon Tolstoï : “Les mois qui nous restent à vivre peuvent être plus importants que toutes les années vécues.”

Une formidable année 2019 vous attend ! 

L’année 2018 s’achève donc en beauté, avec la parution de mon troisième roman, publié aux éditions Otherlands ! Biocide est un roman de 252 pages qui se revendique de la série B d’horreur. Directement inspiré du Village des damnés, il se base sur les peurs liées à notre alimentation et à l’industrie agro-alimentaire. Je vous laisse admirer le superbe visuel créé par l’équipe d’Otherlands, que je remercie chaleureusement. Je me dois de citer Nicholas Bréard, Cédric Murphy et Jean Bury, sans oublier Elisabeth Hespel, qui ont fait un super boulot sur ce livre. Merci

Bandeau Biocide pub 01

Biocide est disponible en version papier ou numérique. Otherlands étant dorénavant diffusé par Hachette, vous pouvez le commander chez votre libraire favori ou sur Amazon. La livraison est rapide. En voilà, une belle idée de cadeau pour Noël ! (et de quoi se mettre en appétit pour le réveillon)