rcfalpha

C’est une première pour moi. L’excellent Arnaud Wassmer m’a invité dans son émission sur RCF Alpha, radio Rennaise, pour parler de Stalingrad. J’étais en compagnie du non moins excellent Lionel Davoust qui parlait de son dernier roman, La messagère du ciel (éditions Critic).

https://rcf.fr/culture/lionel-davoust-et-emmanuel-delporte-la-fiction-pour-raconter-lhistoire

Nous avons discuté du rapport entre fiction et histoire. Je profite de cet espace pour compléter ma dernière intervention, puisque j’ai été pris de court par l’horloge : il y a du gris même chez les salauds, oui, mais n’oublions jamais que la Seconde Guerre mondiale fut un absolu dans l’horreur, qui nous a révélé le visage le plus sombre de l’espèce humaine. Cette vérité là est inscrite en lettres de sang sur le livre de notre histoire commune.

Dernière news : Le Syndrome d’Icare, un roman fin de 20ème siècle, 350 pages qui vous immergent dans les free parties. 

 

 

 Stalingrad a remporté le prix Masterton 2017 du roman francophone !

stalingrad prix masterton 2

 

Le prix Masterton, créé par Marc Bailly en hommage à l’écrivain britannique Graham Masterton, récompense chaque année un roman francophone, un roman traduit et une nouvelle (ou recueil de nouvelles). 

 masterton 2017

Si vous avez été attentifs (et je ne doute pas que vous l’êtes), vous aurez noté que l’anthologie “Sombres Félins” (éditions Luciférines) a remporté ce même prix dans la catégorie meilleure nouvelle francophone ! Ça tombe bien, vous pourrez y retrouver mon texte “Les petits chéris”. Miaou ! 

Avec Florence Barrier – Aaron Judas – David Baquaise – Mahaut Davenel – Patrick Godard – Pierre Brulhet – Jeanne Sélène – David Elbe – Vyl Vortex – Morgane – Mickaël Feugray – Aude Cenga – Henri Bé – François Fieroboe – Bruno Pochesci – Noémie Wiorek – Eric Vial-Bonacci – Marthe Machorowski

et des illustrations superbes de Stéphane Maillard Peretti, Arnaud S. Maniak, Nejma El Gouzmili et Chris Vilhelm 

complete-couv-SFelins

Et puisqu’en mars 2017, les bonnes nouvelles arrivent par trois, j’ai aussi l’honneur de figurer dans l’anthologie de La Volte prenant pour thème le travail. Si vous vous posez la question, écrire, c’est du boulot, et tenir ce blog aussi, et si vous trouvez les couleurs austères, vous avez raison mais mieux vaut ça que d’affreuses photos floues, pixelisées ou simplement moches. Austérité, un adjectif d’avenir. Youpi. 

Dans ce sommaire, je me retrouve en compagnie de Stéphane Beauverger, Karim Berrouka, Alain Damasio, Catherine Dufour, Léo Henry, L.L. Kloetzer, Li-Cam, luvan, Norbert Merjagnan, Ketty Steward, David Calvo. 

au-bal-des-actifs-couv